Vous êtes ici

Vandalisme urbain

Incendie de l'Arche, lieu de culture et d'art circassien à Chanteloup-les-Vignes

Par : 
Rodrigo Acosta et correspondants

Une poignée de sauvages urbains ont détruit, le 2 novembre, un équipement culturel de qualité, l'Arche qui accueillait la Compagnie des Contraires. Catherine Arenou, maire de Chanteloup-les-Vignes, a répondu à la presse nationale lors d'une conférence de presse, le 3 novembre, devant les décombres de ce chapiteau. Cependant, l'Arche sera reconstruite car les flammes "ne vaincront pas" contre l'art. Selon Pierre Bédier, président du Conseil départemental des Yvelines, le département prendra en charge, avec l'assurance, la totalité de la reconstruction. 

Vidéo

A ce stade, tout a été dit sur cet incendie criminel du 2 novembre 2019, qui a suivi une série de provocations de la part d'une poignée d'imbéciles désœuvrés qui ne connaissent pas la valeur de la culture pour se hisser à un autre niveau de la connaissance et la reconnaissance. Pour mémoire, les faits se sont déroulés la nuit du 2 novembre vers 21 h. La police et les pompiers avaient, au préalable, été caillassés et ils étaient piégés par des tirs de mortiers et de cocktails Molotov. En même temps, une vingtaine d'individus ont préparé l'acte criminel de l'incendie de l'Arche de Chanteloup qui accueillait depuis juin 2018 la Compagnie des Contraires.

Tout le monde est abasourdi et il est certain que les deux individus qui ont été pris en flagrant délit seront jugés avec sévérité. Mme Catherine Arenou a donné une conférence de presse, le 3 novembre, pour souligner l'incompréhension de cet acte. Surtout, elle a également souligné que l'Arche sera reconstruite. Enfin, Pierre Bédier a confirmé "la prise en charge de l'intégralité de la reconstruction du chapiteau" (voir le communiqué ci-après). 

 

Pierre Bédier : « Le Département prendra en charge l’intégralité
de la reconstruction du chapiteau »

 

Le Président du Département des Yvelines a annoncé ce jour, lors d’un point presse à Chanteloup-les-Vignes, que le conseil départemental allait financer en intégralité les travaux de reconstruction du chapiteau de la Compagnie des Contraires, incendié dans la nuit du 2 au 3 novembre à la suite de violents incidents entre forces de l’ordre et voyous du quartier de La Noé.

 

« Je suis écœurée par les attaques commises dans notre commune. L’Arche, centre des arts de la scène et du cirque, est en cendres. Nous sommes anéantis mais nous nous relèverons et nous reconstruirons ! » a tweeté Catherine Arenou, maire de Chanteloup-les-Vignes.
36 heures après l’incendie criminel d’un chapiteau dédié aux arts du cirque et de la danse dans le quartier de La Noé à Chanteloup-les-Vignes, le Département a assuré la commune de son entière solidarité et de son soutien le plus total.
Lors d’un point presse tenu lundi 4 novembre, son Président, Pierre Bédier, a déclaré que le Département allait financer « l’intégralité de la reconstruction » de l’équipement public.
« S’en prendre à Chanteloup-les-Vignes, c’est s’en prendre à toutes les Yvelines. Au titre de la solidarité territoriale et parce qu’il est indispensable de défendre l’ordre républicain, le Département prendra en charge l’intégralité des travaux de reconstruction du chapiteau », a déclaré Pierre Bédier, qui a par ailleurs jugé « inacceptables » de tels faits de violence.
Le chapiteau, incendié dans la nuit du 2 au 3 novembre à la suite de violents incidents entre forces de l’ordre et incendiaires du quartier de La Noé, avait été inauguré l’an dernier. Sa construction en bois avait coûté quelque 800 000 €.
« En parallèle, le Département va allouer une aide exceptionnelle à la ville de Chanteloup-les-Vignes pour renforcer ses équipes de sécurité et de médiation », a ajouté Pierre Bédier. Catherine Arenou fait un travail formidable dans sa commune. Nous n’allons pas laisser une poignée de délinquants martyriser leurs concitoyens. »
 
Publicité