Vous êtes ici

Elections municipales 2020

Municipales : Y a-t-il, à Conflans, une limite de la stratégie "en même temps" ?

Par: 
Mac Guffin

Le maire sortant, Laurent Brosse (LR) a des soucis à se faire car sur le flanc gauche, des habitants manœuvrant pour une victoire de la gauche. Cependant, M. Brosse devrait aussi composer avec le groupe LaREM, animé par Michaël Littiere, qui ne veut pas être le dindon de la farce. 

Dans la capitale de la batellerie, les acteurs politiques en devenir sortent leurs armes. Dans la dernière livraison du bulletin municipal (VAC de juillet-août 2019, voir extrait à g.), l'opposition de gauche a tiré sur les membres de la République en marche ! (LaREM) : "Avec [le] ralliement [publié sur le JDD], Laurent Brosse se met en situation d'obtenir de LAREM la première place d'une liste d'union LAREM/LR aux municipales de 2020". 

Soucieux de "rétablir des vérités concernant notre action politique dans la ville", Mickaël Littiere, animateur du comité LaREM Conflans et du collectif Conflans C’est Vous, a démenti toute négociation avec le maire sortant : "Il n’est pas question, aujourd’hui comme demain, de s’allier avec des partis et des personnes qui ne partageraient pas les valeurs de notre mouvement, La République En Marche ! est la première force politique de Conflans, les trois dernières élections nous ont nettement placés en tête des voix. Nous remercions une nouvelle fois tous les Conflanais de leur soutien à l’action d’Emmanuel Macron et de son gouvernement, qui apportent des solutions concrètes aux défis écologiques, sociaux et économiques du pays."

Certes, l'appui de M. Laurent Brosse permet de donner des points positifs à l'action du maire sortant, " Il y a également de bonnes choses parmi les idées proposées par l’opposition, mais il y a aussi de bonnes choses qui n’ont pas encore été proposées. Notre collectif est un rassemblement qui va au-delà des clivages politiques pour unir toutes les bonnes volontés, qu’elles viennent de la droite, de la gauche, mais également de personnes extérieures à la politique.

De plus, les marcheurs sont partout : dans l'executif et aussi dans l'opposition. C'est vraiment un casse-tête pour constituer une liste ayant une logique "en même temps" à l'échelle locale, d'autant plus que M. Littiere n'a pas caché son envie "d'être candidat à la candidature". Voilà un élément qui pourrait enrayer la belle mécanique macronienne dans la Confluence. 

En revanche, l'Assemblée citoyenne de Conflans est confiante dans la renaissance de la gauche car un programme est actuellement présenté aux électrices et aux électeurs pour les prochaines élections municipales, "basé sur des valeurs de démocratie locale, d’écologie, de paix sociale et de solidarité et sur la défense du patrimoine, de l’environnement et du cadre de vie." Pour Hugues Dusautoy, membre de la gauche conflanaise, "cette renaissance de gauche est souhaitable et souhaitée par la population."

Cette élaboration d'un programme se fait par des réunions régulières, des rencontres avec les Conflanaises et Conflanais, et également par le moyen d'un forum participatif accessible en ligne. Prochainement, une élection aura lieu pour la tête de liste, des élus piliers et de ceux ou celles qui préfèrent rester simple conseillers municipaux. 

Publicité