Vous êtes ici

Elections municipales 2019

Vernouillet : Pascal Collado devance largement ses trois concurrents !

Par: 
Rodrigo Acosta

Le 23 juin était une journée caniculaire et cela a commencé à se sentir par un étouffement lent. Le maire sortant, M. Pascal Collado est sorti vainqueur du premier tour des élections anticipées à Vernouillet avec un score largement favorable de 44,42 % contre 24,45 %  pour Mme Marie-Hélène Lopez-Jollivet, 16,73 %  pour M. Jean-Yves Denis et 14,39 % pour M. Jean-Pierre Grenier. Ce dernier a surpris beaucoup de monde car il a réussi à se qualifier pour le deuxième tour, qui aura lieu le 30 juin. 

Dernières nouvelles : M. Denis a décidé de se retirer de la course. Il a tiré les conséquences de son échec. 

Dans une ambiance étouffante, les derniers bulletins de vote ont été comptés au bureau numéro 1 de la ville de Vernouillet. Tout le monde avait hâte que cela se termine le plus tôt possible car un match de football féminin allait opposer la France au Brésil. Revenons au premier tour de l'élection anticipée à Vernouillet qui s'est déroulé le 23 juin !

Cette élection est la conséquence de la démission du conseil municipal de la majorité des élus de l'équipe du maire Pascal Collado, après cinq ans de gestion commune, et de celle, quelque temps après, d'une partie de l'opposition, menée par Mme Marie-Hélène Lopez-Jollivet. Quatre listes se sont présentées aux électeurs à neuf mois des élections municipales de mars 2020. Claude-Henri Ney, ancien candidat de 2014, a souligné dans sa page Facebook : "Une vraie parodie de démocratie où on voit s'affronter deux listes ennemies irréconciliables, une troisième liste qui rassemble socialistes d'hier et marcheurs d'aujourd'hui, et une quatrième, "" d'opposants à tout projet de construction/aménagement... qu'en cas d'élection, ils seront bien obligés de poursuivre, rien de fondamental n'étant possible avant les prochaines élections." Cependant, les frondeurs de M. Jean-Yves Denis qui ont provoqué ces élections ont bien commencé le dimanche 23 juin.

Lors du décomptage des votes au bureau numéro 1, un des concurrents, Jean-Pierre Grenier attendait dehors avec impatience les résultats, même si, vraisemblablement, il se disait à lui-même, "Je ne veux pas [les] voir !". La faiblesse du  taux de participation a, peut-être, été plus  favorable au maire sortant, M. Collado. En outre, la météo, qui était caniculaire, n'a pas contribué à pousser les citoyens aux urnes. 

Les résultats de chacun des six bureaux de votes sont arrivés, un par un. Sur 6326 inscrits, seulement 2529 votants se sont exprimés. Le résultat est sans appel et favorable à M. Pascal Collado :

- Liste Agir pour Vernouillet 2019 (M. Collado) : 1099 voix, soit 44,42 % ;

- Vernouillet avec vous (M. Grenier) : 356 voix, soit 14,39 % ;

- Solidaires pour Vernouillet (M. Denis) : 414 voix, soit 16,73 % ;

- Vernouillet rassemblé (Mme Lopez-Jollivet) : 605 voix, soit 24,45 %.

Selon un des membres de la liste de M. Collado, le bureau du Parc est acquis (57,60 %) à Collado car "on a déchiré par la mobilisation" en raison de la signature du bail emphytéotique pour la future construction de la mosquée. Ils ont aussi "déchiré" au sein de la communauté de Gens du voyage. Le quartier de Marsinval était aussi une cible privilégiée de M. Collado et il a réussi avec un taux de confiance de 49,50 %.

Objectivement, les deux perdants sont Mme Lopez-Jollivet et M. Denis, surtout ce dernier  ; il n'a pas d'autre choix que de se maintenir pour "pourrir" la vie de son ancien chef de file, M. Collado. M. Grenier, quant à lui, a réussi à se maintenir et il a déclaré à la presse qu'il le fera car cela a été discuté en groupe. En outre, M. Grenier a souligné le caractère "impressionnant du score du maire sortant vue la situation politique actuelle." Selon nos sources, Mme Lopez-Jollivet a tenté, en vain, de le convaincre de se désister pour elle. Sonnée par l'impressionnant score du maire sortant, Mme Lopez-Jollivet a attribué ces résultats à la logique démagogique de M. Collado, son adversaire principal.

Enfin, le grand gagnant est le maire sortant, Pascal Collado, qui a su parler avec affect à ses concitoyens. "J'ai parlé bilan, les projets à réaliser et je suis au-dessus des attaques et des autres fakenews", a-t-il lancé. Il s'est montré satisfait de ce résultat tout en soulignant que la bataille se terminera à la fin du 2e tour. Ainsi, les habitants de Vernouillet ont accordé leur confiance au maire sortant, d'une manière solide et massive. Vernouillet a, peut-être, trouvé son maire pour la génération suivante, tandis que les frondeurs ont tout perdu. 

 

Publicité