Vous êtes ici

Infrastructures routières et élections

La déviation de la RD 154, un enjeu municipal à Vernouillet selon l'ADIV Environnement

Par : 
Adiv environnement

ADIV-Environnement a publié un nouvel article, "Elections municipales anticipées de Vernouillet : la position des candidats sur la déviation de la RD154". L'association a demandé aux quatre candidats à la mairie de Vernouillet de donner leur position sur le thème de l’environnement, en particulier sur la question de la déviation de la RD 154. Nous publions ci-dessous (par ordre d'arrivée) les réponses des candidats qui ont répondu aux questions. 

Quelle est votre vision de la protection de l’environnement au niveau de la commune de Vernouillet ?

Quelle est votre position concernant le projet de déviation de la RD 154 et quelles sont les actions concrètes que vous envisagez à ce sujet, si vous êtes élu(e), dans le cadre de la relation avec le département ?

Vernouillet rassemblé (Marie-Hélène Lopez Jollivet)

La protection de l’environnement est un axe majeur de la politique que nous entendons mettre en œuvre pour une « Ville Durable qui agit pour l’environnement et s’engage pour demain », dont voici les principaux thèmes :

– Tout faire pour stopper la déviation de la RD 154 ;

– Préserver la ZAP et les bois de Marsinval ;

– Soutenir les initiatives visant à agir localement pour l’environnement ;

– Faciliter les transports doux : pédibus, pistes pour les vélos et stationnements sécurisés dans les écoles et les lieux publics ;

– Travailler à l’amélioration des trajets quotidiens (bus, covoiturage) et à l’aménagement du quartier de la gare pour faciliter les transports (pôle gare).

La réponse à la première partie de votre question se trouve déjà dans les observations déjà présentées oralement et remises par écrit à la Commission d’enquête au nom de notre liste « Vernouillet Rassemblé » sur le projet de PLUi le 6 juin dernier au matin, jour de réception du public par un membre de cette commission. Ces observations ont été annexées au registre et peuvent être consultées par tous.

 Voici l’extrait concernant la RD 154 :

« Le PLUi délimite le tracé de la déviation de la RD 154 au titre des emplacements réservés. Notre liste entend rappeler son opposition déterminée à la réalisation de cette voie dont la DUP qui date de 15 ans environ ne correspond plus du tout aux besoins actuels en matière de transports, à moins que, comme nous le pensons, il ne s’agisse sous le déguisement de rocade urbaine, de la réalisation d’un nouveau barreau de transit routier entre les grands axes situés de part et d’autre. A cet égard, il est étonnant que GPS&O ait maintenu cet emplacement réservé qui n’a normalement plus lieu d’être puisque le Département se targue d’en être déjà propriétaire par le biais d’une ordonnance d’expropriation »

Sur la 2e partie, nous nous engageons, si nous sommes élus, à tout mettre en œuvre pour obtenir l’abandon de ce projet aussi bien au plan juridique qu’au plan politique, que ce soit directement auprès du département et de l’Etat, comme indirectement auprès de GPS&O par le biais de nos élus communautaires. A cet effet, nous rechercherons à nous associer avec toutes les personnes partageant le même engagement.

Vernouillet avec vous (Jean-Pierre Grenier)

En réponse aux questions posées par votre association, nous pouvons déjà vous donner l’assurance que la politique environnementale est une de nos priorités. C’est un enjeu important pour Vernouillet et les actions que nous mettrons en place sont par exemple  :
- La lutte contre les dépôts sauvages avec une équipe dédiée ;
– L’application de la charte de la biodiversité et de la charte agricole et forestière ;
– L’application des propositions du collectif « Alternatives en vallée de Seine » et favoriser les mobilités douces. 

Avec cet engagement, il est nécessaire d’adopter une politique urbanistique raisonnable et maîtrisée

Une forte volonté de l’exprimer nous est donnée au moyen de l’enquête publique en cours.

Les changements de zones, permettant une urbanisation que la municipalité actuelle a accepté, seront remis en cause. La protection du haut de Vernouillet (front urbain actuel) est une priorité qui permettra une extension de la Zone Agricole Protégée et le maintien d’une activité agricole de proximité qui constitue le cadre de vie que les Vernolitains souhaitent conserver.

Cela passe par l’annulation définitive de la déviation, celle-ci étant le danger de devenir le maillon d’un axe structurant pour relier le nord à l’ouest de la région parisienne. 

Solidaires pour Vernouillet (Jean-Yves Denis)

Sur la question de la RD 154 :

En avant-propos, je me permets simplement de vous indiquer qu’habitant en bordure immédiate du tracé, je ne peux que me sentir directement concerné par cette route départementale.

Le projet, vieux de plus de 25 ans, a déjà bien avancé. Il y a eu de nombreux recours. Le Conseil d’État a statué.

Il n’est pas certain, dans notre connaissance actuelle de ce dossier, que la municipalité de Vernouillet puisse le stopper.

Ce qui est certain en revanche, c’est que nous nous engageons à prendre contact avec le conseil départemental de toute urgence afin d’étudier l’avancement précis du dossier, ainsi que ses contours techniques : relogement des familles concernées, circulations douces, protections phoniques (notamment caractéristiques du merlon), etc…

Nous mesurons aussi l’impatience de certains Vernolitains, favorables au projet, et qui attendent sa réalisation depuis de nombreuses années.

Nous sommes à la fois conscients des arguments des Vernolitains favorables à cette route : diminution de la circulation, du bruit et de la pollution en centre-ville (notamment à proximité de deux écoles), et conscients aussi des nuisances prévisibles pour les habitants concernés par le tracé, et par les aspects environnementaux. La municipalité se doit de veiller à ce que les aménagements autour de cette route soient étudiés au mieux pour la diminution des nuisances et de l’impact sur l’environnement.


Sur la question de la protection de l’environnement sur la commune de Vernouillet :
Sur cet aspect je vous communique notre priorité n°3, telle que décrite dans notre circulaire.
FAIRE DE VERNOUILLET UNE VILLE PROPRE ET ÉCORESPONSABLE

– Empêcher nos plaines agricoles de se transformer en déchetteries à ciel ouvert ;

– Sensibiliser les citoyens au tri sélectif et à la démarche « zéro déchet » ;

– Organiser des ramassages citoyens.

Sur la plaine agricole, il faudrait pouvoir rentrer dans le détail des possibilités d’action, car ce sujet ne peut s’envisager que par le biais d’une collaboration efficace avec les partenaires territoriaux au-delà de la commune (GPS&O notamment). En l’état actuel des choses, nous sommes préoccupés par le fait que le coût et les conditions de prise en charge de déchets pour les entreprises et pour les particuliers, dissuasifs, encouragent indirectement une pollution qui prend de l’ampleur.

Sur les actions de sensibilisation (tri sélectif et démarche zéro déchet), et de mobilisation (ramassages citoyens), ce sont là des propositions concrètes et efficaces. J’ajoute que je suis personnellement très sensible à la protection de l’environnement, et que j’ai moi-même participé avec mes enfants à de nombreuses actions citoyennes en ce sens (notamment les démarches de ramassages de mégots et de déchets organisées par Ecolibris). C’est aussi une préoccupation importante et sincère des membres de l’équipe.
 

Agir ensemble pour Vernouillet 2019 (Pascal Collado)

Nous n’avons pas encore reçu de réponse de la part de cette liste mais nous reproduisons ci-dessous un extrait du tract distribué concernant l’environnement et le cadre de vie et qui évoque la question de la déviation de la RD 154

 

Publicité