Vous êtes ici

Jeu de masques

Nita expose ses masques et ses totems à l'Arche de Chanteloup

Par : 
Neusa Thomasi

L'exposition de masques et de totems de l'artiste Nita Martins est un point phare de la saison culturelle programmée par l'Arche de Chanteloup-les-Vignes. Nita se produit dans le cadre de la Compagnie des Contraires du 3 au 11 mai à l'Arche. Photoreportage

Née à Santa Maria (RS/Brésil), Nita Martins a commencé sa carrière artistique à Florianópolis dans les années 1980. Diplômée en philosophie de l’UFSM (Université fédérale de Santa Maria), elle a également étudié les arts dans le même établissement. Après cette période, elle a vécu à Brasilia où elle a été professeur d’art pour le réseau d’enseignement Inei. Puis, elle est retournée vivre dans l’état de Rio Grande do Sul où elle a été secrétaire de la culture à Dom Pedrito et responsable du carnaval de la région.

Ces dernières décennies, Nita, se consacrant exclusivement à sa carrière artistique, s’est installée dans la ville de Florianópolis ; elle a réalisé plusieurs expositions dans cette ville et dans cet état. Nita anime également plusieurs ateliers pour les enfants sourds et les communautés dans le besoin. Forte de cette action, elle a forgé le concept de "sinestesia" consistant à lier le regard et l'odeur pour faire émerger des couleurs vifs dans son art. Son art ne néglige pas la tradition car elle utilise des coquilles de palmiers (Jerivás) typiques de la "Mata Atlântica" (forêt atlantique) pour confectionner des masques, d’origine indigène pour la plupart, représentant nos indiens selon la perception de chaque enfant. Les activités ont lieu dans un parc local ou dans la structure organisatrice. Après l’atelier, les masques des enfants sont installés dans le même parc pour y être exposés.

Nita organise aussi des ateliers de masques en canette et des totems en bois. Les peintures de Nita révèlent des mélanges de couleurs forts et expressifs avec des motifs qui expriment la culture brésilienne. Elle s’est inspirée du carnaval brésilien pour peindre une série de 30 toiles et a réalisé plusieurs expositions.

Aujourd’hui, Nita fait des recherches sur les fruits brésiliens qu’elle présente dans sa dernière exposition intitulée Saveur de la couleur. Récemment, elle a été invitée par Neusa Thomasi, directrice de la Compagnie des Contraires qui travaille avec des enfants victimes de violences dans la banlieue parisienne, à exposer et à donner un atelier de masques et totems originaires de France. La compagnie étudie la culture des indiens brésiliens.

Les totems seront installés dans le jardin thérapeutique et les masques seront utilisés dans les spectacles sur le thème indigène. Les œuvres de l’artiste resteront exposées sous le chapiteau de la Compagnie des Contraires. L’ouverture de l’exposition des masques et des totems réalisés à l’atelier et l’exposition de l’artiste auront lieu le 3 mai 2019.

Vernissage : le vendredi 3 mai à 15 heures.

 

Publicité