Vous êtes ici

Hommage

La Médaille militaire avec étoile de bronze décernée au porte-drapeau de la FNACA à Verneuil

Par : 
Rodrigo Acosta et correspondants
Le samedi 16 février 2019, au Champclos à Verneuil-sur-Seine, Jean-Pierre Rospide a reçu la Médaille militaire à la suite d’un acte de bravoure en opération en Kabylie, en 1961. Une belle cérémonie amicale et conviviale.
 
Voir la Webtélé 2R. 
Le 8 avril 1961, dans la forêt de Boumarek, en Kabylie, Jean-Pierre Rospide est avec son régiment pour tenter de neutraliser des rebelles civils. Il effectue alors son service militaire depuis quelques mois en Algérie. Il a 21 ans. Son unité d’une vingtaine d’hommes est alertée par l’hélicoptère du bataillon que le groupe rebelle armé est tout proche. Son supérieur, un parachutiste engagé, est blessé par balle et tombe au sol. Près de lui, Jean-Pierre appelle immédiatement les secours par radio et veille sur le blessé. Lui n’est pas touché ; ce n’est pas le cas de son chef qui décèdera malheureusement pendant son transfert à l’hôpital. Un mois après ce drame, à Tizi Ouzou, un honneur est rendu à Jean-Pierre.
 
Cinquante-huit ans plus tard, Jean-Pierre se souvient avec émotion de cette première cérémonie et nous déclame fièrement la citation qui lui est décernée par un colonel : « Le soldat première classe Rospide Jean-Pierre du régiment d’infanterie de marine place 59 1 C - soldat calme et courageux a servi en Algérie depuis le 19 août 1960. Détaché à la section administrative spécialisée de Beni Chenacha a participé à toutes les sorties du Maghzen. S’est particulièrement distingué le 8 avril 1961 sur les pentes sud-ouest du Bouberak Près d’Abbo « Grande Kabylie » en continuant à donner l’assaut d’un élément rebelle important après la mort de son chef de section et en participant ainsi à la mise hors de combat de six rebelles et la saisie de quatre armes. »
 

Un parcours civil et militaire varié

La Médaille militaire est la troisième décoration française après la Légion d’honneur. Sur demande (Jean-Pierre a attendu 12 ans !), elle rend hommage aux soldats méritants ou tués en interventions extérieures et est décernée par un haut gradé ou un ancien combattant. Jean-Pierre a ainsi reçu sa médaille de Monsieur Guy Bevelet, ancien combattant vernolien médaillé, après avoir accueilli, le 3 novembre 2018, les félicitations de la ministre des Armées, Florence Parly, et du vice-président de la FNACA des Yvelines, dont il est membre depuis 35 ans, M. Mesnil.
 
Né le 12 juin 1939 au Pays basque français, à Mauléon, Jean-Pierre Rospide est un être atypique pour un homme qui a attendu longtemps, à travers cette médaille, de rendre hommage à son père : « Comme je suis porte-drapeau de la FNACA à Verneuil, lors des cérémonies, je porte toutes mes médailles militaires. J’en ai cinq maintenant. Je suis très très fier de cette médaille car je l’ai attendue longtemps. Je l’ai reçue avec beaucoup d’émotion. Mon père a fait la Première Guerre mondiale, il avait 18 ans en 1914 et est parti en guerre à 20 ans. Il a lui aussi reçu une décoration. Cette médaille, c’est pour lui rendre hommage ! »
 
 
Photos et vidéo de l'événement :
 

Publicité