Vous êtes ici

Projets routiers

Le Conseil régional d’Île-de-France décide de financer la déviation de la RD154 sur la base d’arguments erronés

Par : 
Adiv environnement

La présidente de la Région Île-de-France, Valérie Pécresse, avait lancé en 2017 un plan de relance de la construction d’infrastructures dans le cadre du plan dit « anti-bouchon ». Lors d’une récente délibération du conseil régional, une subvention de 6 millions d’euros a été attribuée à ce  projet.

Article reproduit du site ADIV Environnement

Le plan anti-bouchon, c’est 250 M€ promis par la Région Île-de-France aux projets qui suppriment des bouchons. Pour les Yvelines, 6 projets ont été sélectionnés et parmi ces six projets, on trouve le projet de déviation de la RD154. Ainsi Verneuil et Vernouillet se trouvent dans le Top 6 des zones les plus embouteillées du département. Il faudrait installer des panneaux tels que « Verneuil Ville embouteillée des Yvelines» à l’entrée de la ville comme on trouve dans nos campagnes des panneaux « Villages fleuris » pour prévenir les automobilistes !

Le département a bien manœuvré pour faire passer l’encombrement routier qui se produit le matin de 8 h à 8 h 15 pour un des plus gros embouteillages du département.

Mais venons-en à cette session de la commission permanente régionale du 19 septembre 2018, au cours de laquelle a été débattu un amendement proposé par le groupe Alternative Écologiste et Sociale. Cet amendement contre la subvention a été attaqué par les défenseurs du projet avec des arguments erronés.

En premier lieu, il a été dit que le département avait la maîtrise foncière de l’ensemble des terrains, ce qui est inexact car pour avoir la maîtrise foncière, il faut encore procéder aux expropriations des propriétaires qui refusent de signer, ce qui n’a pas été commencé. Il faut aussi trouver une solution pour reloger les deux familles des gens du voyage sédentarisés, ce qui est loin d’être acquis par le département, suite à l’échec de la solution envisagée l’année dernière.

Mais le plus gros reste à venir : le défenseur du projet annonce froidement : « L’accidentologie de cette route est extrêmement forte en zone urbaine avec pas moins de 60 accidents sur les cinq dernières années, dont 4 mortels ». Nul doute que s’il y avait autant de victimes de la route sur la RD154, il serait temps que le conseil départemental améliore la sécurité de cette voie dont il a la responsabilité. En fait, selon les informations transmises par la Direction des Territoires (DDT), il y a bien eu malheureusement 4 victimes de la route dans les communes de Verneuil et Vernouillet en 5 ans mais aucune sur la RD154.

Ghislaine Senée, conseillère régionale, maire d’Evecquemont, qui connait bien le projet de déviation et qui nous a toujours soutenus, a fait un recours contre cette délibération de la commission permanente.

Pour les promoteurs de la déviation de la RD154, il s’agit de faire passer ce projet coûte que coûte avant les prochaines échéances électorales en faisant croire qu’il est fait pour le bien de habitants ; ce projet est en fait un projet structurant au niveau des Yvelines, donc un futur grand axe de circulation, prévu pour faire le lien entre le futur Pont d’Achères et l’A13 ; sur cette déviation, le département compte faire passer beaucoup plus de véhicules que les seuls véhicules déviés du centre-ville sinon pourquoi ce financement de la région.

Publicité