Vous êtes ici

Kung fu à l'école

La visite de Shi De Cheng à Verneuil-sur-Seine

Par : 
Rodrigo Acosta et correspondants
 
Ou quand la mondialisation prend tout son sens.  Pour voir l'album photo de l'événment : ICI 
 (Crédit photo Thierry Tassin)

Le 25 mai a été un vendredi festif et mémorable pour tous les élèves de l’école La Source de Verneuil-sur-Seine. Depuis des semaines, les enfants piaffaient d’impatience à l’idée d’accueillir au sein même de leur établissement, non seulement un véritable moine de Shaolin, mais de surcroit, le plus emblématique de tous, celui qui enflamma, des années durant, le Palais omnisport de Paris Bercy.

Cet invité hors du commun est arrivé comme un chef d’état, accueilli par un corps professoral au complet venu pour le saluer, comme il se doit, puis les enfants entonnèrent en chœur une chanson bien française, mais en chinois ! Le croirez-vous ?

Vint ensuite la visite des classes, afin que Shi De Cheng puisse découvrir ce qu’aucun touriste ne pourrait. Nouvelle surprise pour les élèves lorsque notre moine a pris la craie et commencé une petite leçon d’arithmétique : même en chinois 1+1 fait quand même 2.

Tous se réunirent, enfin, dans le gymnase pour assister à des exposés, à des projections et même à des démonstrations de Kung Fu. Un petit film montrait une jeune Chinoise faisant visiter son école, ce qui n’a pas manqué d’interpeler tant les grands que les petits sur la maturité de cette jeune élève. Madame Legrand, professeur des écoles, à l’origine de cette rencontre, a surpris le moine Shaolin avec une démonstration de tous les CE2, à couper le souffle. Près de 60 jeunes talents, tous vêtus « à la chinoise » ont pu montrer leur savoir acquis tout au long de l’année. Il est utile de préciser que La Source de Verneuil est la seule école de France où le kung fu est enseigné dès le plus jeune âge.

La journée s’est terminée avec une démonstration des célèbres Dragons Bleus de Verneuil, multi-champions de France cette année encore, et la remise à Maître Shi De Cheng d’un trophée aux couleurs de la France,  représentatif de l’école élémentaire.     

 (Crédit photo Thierry Tassin)

 

A quand la visite d’une délégation française dans une école de Shaolin ?

 
Publicité