Vous êtes ici

Transition énergétique

Nouvelles tendances dans le secteur de l'éclairage

Par : 
Rodrigo Acosta

En raison de l'accélération de la transition énergétique, des idées novatrices sont apparues sur le marché. C'est un marché prometteur qui change l'industrie de l'éclairage tel que nous l'avons compris jusqu'à présent, en économisant de l'énergie avec l'installation de tubes LED ou des ampoules LED. 

La reprise de l'immobilier depuis 2014 et la transition énergétique ont revigoré la dynamique du BTP, avec une conséquence sur le gros œuvre. On bat des records : presque 500 000 logements ont été autorisés en 2017 ; tous les promoteurs ont lancé des projets partout dans des zones dynamiques, et le BTP, en particulier, se porte bien après une période de vaches maigres. Des maçons, des électriciens sont recherchés pour réaliser des travaux à partir des carnets de commandes qui s'accumulent de plus en plus.

Ayant en tête qu'il faut désormais construire en utilisant mieux les ressources naturelles, les nouvelles technologies s'adaptent en promouvant une filière toute entière : la domotique. D'ici 2020, le marché des objets connectés devrait peser près de 1900 milliards de dollars (1621 milliards d'euros). La corrélation entre tous ces nouveaux produits passe par la domotique et donc l'habitat. Le bâtiment que nous connaissons aujourd'hui est en pleine métamorphose car nous vivons une vraie révolution technologique. En ce sens, l'éclairage joue un rôle très important: ampoules à LED, projecteurs à LED pour piscines, éclairage LED pour jardins, tubes LED pour cuisines... beaucoup de gens utilisent déjà ces produits pour réaliser de plus grandes économies d'énergie et économiques. 

 

Cette dernière notion devrait prendre en compte la contrainte énergétique et l'innovation des nouvelles technologies. La maison devient le centre de gravité pour l'emploi et pour y vivre car on développe de plus en plus le télétravail. D'où la nécessité d'avoir tous les avantages technologiques à la maison. Cela n'empêchera pas les déplacements entre les deux.

Tout comme l'automobile, le bâtiment évolue à vitesse grand V depuis quelques années. Nous devons donc trouver pour  chacun la technologie la plus adaptée et la plus évolutive : la domotique participe, par exemple, au grand programme de rénovation "banque active" lancé par le Crédit Agricole en y installant des écrans tactiles et en repensant tout le réseau informatique permettant ainsi un débit de 40 Gbit/s. Par ailleurs, elle a joué un rôle dans la conception et le lancement du laboratoire de la transition énergétique aux MureauxSeinergylab dans les Yvelines depuis 2012. Cette plateforme du savoir-faire et d'expérimentation a été officiellement lancée en 2015 par les pouvoirs publics.

De ce fait, le secteur de l'énergie a mis l'accent sur le développement de la distribution par le bas, c'est-à-dire par le réseau d'électriciens qui sont par nature autonomes. Cette cible professionnelle tente de rapprocher deux profils de particuliers bien différents : les premiers sont très orientés « économies d'énergie »  et sont sensibles aux biotechnologies. Dans le deuxième cas, le secteur de l'éclairage espère fournir non seulement toute la gamme des produits LED, mais aussi tirer partie de toutes les spécificités de la maison et de la météo :  en profitant d'une exposition plein sud par exemple, des produits spécifiques (télécommandes, caméra Wifi avec détection de mouvement ou de son) vont permettre l'ouverture du volet du salon,  automatiquement, en hiver afin de profiter de l'effet thermique engendré par les rayons du soleil. "Smart home pour tous les budgets".

Concernant le résidentiel ancien, la demande est exponentielle et les chantiers domotiques s'enchaînent pour rénover et mettre aux normes des anciens systèmes électriques à la maison (remplacer des néons par des tubes LED), une condition essentielle pour la réussite de la transition énergétique. 

 

Pour en savoir plus ou passer commande :

Site Internet GreenIce

Publicité