Vous êtes ici

Hommage

Hommage aux victimes des attentats du 23 mars 2018 dans l’Aude

Par : 
Rodrigo Acosta et correspondants

Le lundi 26 mars, a eu lieu le premier hommage, dans le nord des Yvelines, aux victimes des attentats du 23 mars. Hugues Ribault a fait un discours solennel que nous vous livrons ci-dessous. 

Bonjour à toutes et à tous, et merci pour votre présence à cet hommage aux victimes des attentats du vendredi 23 mars dans l’Aude.
Andrésy se devait de rendre cet hommage comme elle l’a déjà fait dans des circonstances malheureusement similaires.
Une fois de plus, le fanatisme et la barbarie islamistes ont endeuillé des familles et endeuillé notre pays.
Une fois de plus, un homme se réclamant du groupe djihadiste Daech et animé par une idéologie de haine et de mort, a tué de sang-froid des personnes innocentes.
Aujourd’hui, nous pensons d’abord à la douleur des familles et des proches des victimes qui ont perdu des êtres chers, par pur fanatisme, par pure haine ! Nous rendons un hommage solennel et ému à nos quatre compatriotes lâchement assassinés :
- Jean MAZIERES, 61 ans, viticulteur à la retraite, passager de la voiture dont s’est emparé le terroriste à Carcassonne,
- Hervé SOSNA, 65 ans, maçon à la retraite et client du supermarché de Trèbes où ce terroriste a pris des otages,
- Christian MEDVES, 50 ans, chef-boucher du supermarché,
tous trois tués par balles,
- et Arnaud BELTRAME, 44 ans, Lieutenant-Colonel de Gendarmerie, qui s’est proposé comme otage à la place d’une femme retenue par le terroriste, et tué par un coup de poignard au cou et par balles. Nous pensons aussi aux 15 blessés qui ont également été victimes des attaques de ce 23 mars, en leur souhaitant le meilleur rétablissement possible.
 
Une fois de plus, un illuminé radicalisé et fanatique a semé la mort et la terreur sur notre territoire national, en prenant pour cible des innocents, au nom d’une idéologie religieuse barbare, rétrograde et dévoyée. Nous saluons une fois de plus, le courage des forces de l’ordre qui ont pu neutraliser le terroriste avant qu’il ne commette d’autres assassinats. Et nous saluons avec admiration et respect le dévouement du Lieutenant-Colonel de Gendarmerie Arnaud BELTRAME, qui a sauvé la vie d’une otage en prenant le risque de faire le sacrifice ultime, celui de sa propre vie.
Cet acte d’un courage et d’un altruisme inouïs prouve le sens du devoir et du sacrifice qui anime les hommes et les femmes des forces de l’ordre qu’elles soient de police et de gendarmerie qui nous protègent au péril de leur vie.
Tous nos compatriotes doivent avoir pleinement conscience de la grandeur de ce comportement héroïque. Dans la guerre que Daech, même moribond, continue à nous livrer, des innocents continuent à mourir, et celles et ceux qui nous protègent et luttent contre lui prennent chaque jour le risque de perdre la vie.
Plus que jamais, la France et les Français doivent rester conscients des enjeux de cette guerre. Plus que jamais, la France et les Français doivent rester unis face au terrorisme islamiste, et unis pour défendre nos valeurs démocratiques. Plus que jamais, la France et les Français doivent rendre hommage aux victimes de ce terrorisme barbare et au courage de celles et ceux qui le combattent.
Je vous propose de respecter maintenant une minute de silence à la mémoire de nos quatre concitoyens assassinés vendredi dernier dans l’Aude et une pensée pour le rétablissement des 15 blessés de cet attentat. Puis nous chanterons notre hymne national car nous gardons force et foi pour que la France gagne son combat contre le terrorisme ! Vive notre République et vive la France !
Publicité