Vous êtes ici

Aérospatiale

Rêver l’Espace avec la présidence muriautine des villes d’Ariane

Par: 
Damien Delerin

En 2018, la ville des Mureaux préside la Communauté des Villes d’Ariane (CVA). Cette présidence s’est ouverte le 26 janvier avec l’inauguration officielle de la maquette d’Ariane V trônant au centre du Rond-point de l’Europe, avant une cérémonie en mairie des Mureaux. (Webtélé2R)

Cette maquette est un symbole qui met en évidence la longue histoire qui lie Les Mureaux à l’aventure de l’aérospatiale. La ville des Mureaux aurait pu être la Toulouse du Nord, mais les aléas de l’histoire, nés des deux grandes guerres du début du XXe siècle, en ont décidé autrement. C'est cette ville de Toulouse, qui assurait la présidence de la Communauté des Villes d’Ariane (CVA) en 2017. Elle la transmet aux Mureaux pour 2018. En 2019, Séville sera la présidente, mais pour l’instant les habitants des Mureaux deviennent des Murionautes.

Fruit de la collaboration de lycéens et d’apprentis de la vallée de la Seine

La maquette d’Ariane V, inaugurée le vendredi 26 janvier à 16 h, en présence de Philippe Tautou, président de la Communauté urbaine Grand Paris Seine & Oise (GPS&O), de François Garay, maire des Mureaux et vice-président de GPS&O, et de Hugues Emont, directeur d’établissement Les Mureaux d'ArianeGroup, est une création unique, fruit de la collaboration de lycéens et d’apprentis de la vallée de la Seine.


Cette maquette de 800 pièces d’aluminium, mesurant 12 mètres de haut et pesant plus de 800 kilos, a été dessinée par les élèves de l’IUT de Mantes-en-Yvelines, qui ont également réalisé les plans de l’ouvrage. Les élèves du Lycée Antoine Lavoisier de Porcheville ont conçu et réalisé les fondations et le socle en béton. Les élèves de l’AFORP (Centre de Formation Industriel et Technologique) de Mantes-la-Ville ont réalisé l’usinage des pièces, l’assemblage des douze tronçons, le montage de l’ensemble et le suivi de l’installation du parafoudre. Les élèves du Lycée Jacques Vaucanson des Mureaux ont conçu, réalisé et installé l’éclairage. Le Lycée Jean Jaurès d’Argenteuil et l’AFORP de Drancy ont également participé. Cette réalisation a mis 5 ans à se dresser vers les étoiles.


Une bonne partie des élèves étaient présents pour l’inauguration qui a bénéficié d’une éclaircie.

« Nous voulons faire rêver spatial ! »

A 18 h, dans la salle du conseil municipal de la mairie des Mureaux, juste à côté d’une maquette de la future Ariane 6, François Garay, président de la CVA, a ouvert la présidence muriautine, en compagnie de Hugues Emont, qui devient secrétaire général de la Présidence de la CVA, et Boris Venon, conseiller délégué à l’innovation aux nouvelles technologies, à l’information et à l’image de la ville et, pour une année, vice-président de la CVA, devant une bonne trentaine de personnes. Ils furent rejoints par le maire de la ville de Kourou, François Ringuet, venu aux Mureaux pour l’occasion.


Deux représentants du conseil municipal des enfants ont ouvert cette inauguration. Ils ont parlé des Petits Conseillers d’Ariane. C’est un petit groupe, formé par eux et rejoint par trois membres du conseil municipal des jeunes, qui travaille sur l’Espace afin de former et d’organiser des évènements autour de l’Espace aux Mureaux et dans GPS&O. De nombreux événements sont, notamment, prévus durant cette année de présidence muriautine, en lien avec l’Espace, comme « Ciel en Seine » et « L’Aventure Spatiale Russe ».

Hugues Emont a pris ensuite la parole : «  Nous voulons faire rêver spatial ! ». C’est une présidence très soutenue qu'a présentée ensuite François Garay. De nombreuses associations étaient présentes pour soutenir les événements qui vont animer cette présidence comme l’Amicale des Anciens Salariés d’ArianeGroup et l’association des parlementaires. Il faut souligner que l’année 2018 est celle des 20 ans de la CVA. Elle est marquée également par le 100ème tir d’Ariane V. Il faut espérer que cela se passera mieux que le dernier en date. Pendant 9 minutes, une «  éternité  » pour les opérateurs, la liaison a été coupée avec le lanceur et les satellites ont été lancés sur une mauvaise orbite. Heureusement, cela va s’arranger et Ariane 5 va encore une fois réussir sa mission.

« Je pense qu’il y aura des visites », a dit François Garay en fonction de l’importance de l’année 2018 pour ArianeGroup. D’ailleurs aux Mureaux, le nouveau bâtiment conçu pour Ariane 6 doit être livré pour 2018. C’est une année de mutation culturelle pour François Garay, qui souhaite faire partager les bienfaits et les apports, à la civilisation actuelle, des retombées de la conquête spatiale par les jeunes générations, afin qu’elles puissent poursuivre cette dernière.

Un autre objectif de cette présidence, qui souhaite moderniser la CVA, est le partage de la connaissance de l’Univers : de nombreuses conférences scientifiques sont attendues aux Mureaux : « [...] passer de la CVA 5 à la CVA 6 ». François Garay souhaite que les Murionautes et que, par extension, les « GPS&Onautes » soient des « forces dynamiques  » !

Publicité