Vous êtes ici

Rugby

Bilan de mi-saison pour le Rugby Club de Triel Les Mureaux

Par : 
Augustin BLIN

Marc Chavidal, président du club de Rugby Club de Triel Les Mureaux (RCTLM), a accordé une interview au Journal des Deux Rives. Il a commenté la première partie de saison de son club, qu'il préside depuis plus de six ans.

Le président du club de rugby de Triel Les Mureaux, Marc Chavidal a dressé un bilan de mi- saison qu’il juge mitigé : « Disons que la première partie de saison n’est pas trop mal. Nos jeunes se débrouillent pas mal, l’équipe réserve survole son championnat avec aucune défaite sur 13 matchs. Notre équipe première est un peu plus en difficulté, elle se trouve engluée dans le milieu du tableau alors qu’elle devrait figurer dans le haut du tableau. ». Le président regrette le manque de motivation, notamment pour cette équipe première du club. « Il est difficile pour eux de trouver la motivation et de les impliquer de façon constante, quand ils commencent à avoir d’autres sollicitations extra-sportives… ».

Les espérances sont nombreuses  pour cette deuxième partie de saison

Par ailleurs, le président du club se réjouit de la fusion qui a eu lieu, il y a deux ans et demi, entre le club de rugby des Mureaux et celui de Triel pour former une équipe senior qui fonctionne bien. «  Je suis heureux d’avoir pu aider ce club des Mureaux qui était au bord de la déroute pour pouvoir former une équipe senior. Nous avons repris ce club pour le réhabiliter, le faire revivre et cela marche parfaitement ! ». Dans un second temps, Marc Chavidal a fait part de ses espérances pour la deuxième partie de saison, notamment pour l’équipe réserve et les équipes de jeunes. «  Normalement, l’équipe réserve devrait se qualifier. On espère également que cela sera le cas pour les jeunes et les juniors et, pourquoi pas, de même pour les équipes cadets. Pour l’équipe première cela va être très compliqué. ».

Enfin, le président Chavidal a fixé un objectif pour cette fin de saison : renouveler le label d’excellence de l’école de rugby. « Cela serait superbe, car cette école demande beaucoup d’organisation, d’encadrement afin de former de bons éducateurs. ». Marc Chavidal évoque également la gestion financière du club, qui est difficile en ce moment, en particulier à cause de la difficulté du club à trouver des partenaires. Avis aux acteurs publics et privés !

Pour le club RCTLM, il reste à transformer l’essai !

Publicité