Vous êtes ici

Personnalités locales

Neila Ghazaouani renouvelle un métier d'antan à Verneuil

Par : 
Rodrigo Acosta et correspondants

Le 5 octobre dernier au centre-ville de Verneuil-sur-Seine, quelle fut notre surprise de tomber nez à nez avec Neila qui vendait des journaux dans la rue ! Ce métier de colporteur est effectué par Neila depuis quelques années à la gare de Verneuil-Vernouillet et dans le centre ville de Verneuil depuis quelques mois. Une belle rencontre !

Derrière son sourire à l'américaine, Neila cache les souffrances de son passé. Néanmoins, elle reste stoïque malgré le froid du début de ce mois d'octobre pour vanter les mérites des principaux périodiques nationaux : Le Figaro, Le Monde, Le Parisien et Le Canard Enchaîné. Il est remarquable de voir quelqu'un dévoué à la cause de l'information dans un monde où l'habitude de lire sur papier semble se perdre. 

Justement, Neila ne croit pas de tout à l'inexorabilité de cette tendance. C'est à nous tous de reprendre le B.A.B-A : les journalistes devraient faire leur boulot d'une manière efficace et éthique, imprimer leurs nouvelles ; ensuite, des colporteurs comme elle se feront un plaisir de les faire savoir, en les diffusant à un juste prix. Effectivement, nous l'interrogeons : "Comment fait-elle pour gagner sa vie ? Que faisait-elle auparavant ? Comment est-elle arrivée à ce métier ?" Des questions incongrues pour elle car elle ne vit pas, elle survit et semble être dans une sorte d'état de lévitation ! Cependant, elle a réagi comme elle a pu ; elle vend des périodiques, tout en écoutant la bonne musique avec sa radio, sortie d'un film des années Yé-Yé.

En tout cas, si vous la voyez à la gare de Verneuil-sur-Seine ou dans le centre-ville, n'hésitez pas à lui dire bonjour car c'est un geste solidaire envers une personnalité généreuse de la vie locale.

 

V251017

 

Publicité