Vous êtes ici

Vie locale

Fait-il bon vivre dans votre ville ?

Par : 
Castor

Le quotidien Le Parisien a publié, le 23 septembre 2017, un palmarès des villes d’Île-de-France, en fonction de leur qualité de vie. Comment les communes de notre territoire y sont-elles classées ?

C’est le résultat d’un immense travail sur la qualité de vie en Île-de-France que notre « confrère » Le Parisien a présenté(1). L’étude concerne 385 communes de plus de 5000 habitants, comprenant les arrondissements de Paris. Nous nous sommes, particulièrement, intéressés aux 13 villes de notre territoire (la partie orientale de Communauté urbaine Grand Paris Seine & Oise - GPS&O) qui y figurent.

La méthodologie et les résultats au niveau de la région

L’indice « qualité de la vie » a été calculé à partir de 31 indicateurs, classés en 8 catégories : transports, environnement, éducation, santé, sécurité, sports et loisirs, commerces et services publics, coût de la vie.

Les valeurs des différents critères ne sont pas indiquées pour chaque ville, seul le score global étant utilisé pour les classer. Sa valeur maximale théorique étant de 100, il varie de 80,08 pour Charenton-le-Pont à 46,07 pour Goussainville. Il apparaît que le critère « environnement » est l’un des plus importants : la première ville profite de sa proximité avec le Bois de Vincennes tandis que l’aéroport Roissy-Charles de Gaulle gâche la vie des habitants de la dernière. Parmi les commentaires laissés par des lecteurs de cet article, celui d’une personne habitant à côté de Charenton-le-Pont, est assez significatif : « [...]  juste à côté de Charenton [...], vous avez des villes de 10 à 50 fois plus agréables à vivre, comme La Varenne St Hilaire, St Maur des fossés, ou même Joinville le Pont. »

En ce qui concerne les Yvelines, c’est la ville de Bougival qui arrive en tête, avec l’indice 75,67 ; Le Parisien mentionne, très justement, que le footballeur Neymar ne s’est pas trompé lorsqu’il a, récemment, choisi cette ville pour y résider.

La qualité de vie dans l’est de GPS&O

Dans l’un des autres articles qui commentent et décryptent son palmarès, Le Parisien cite l’architecte et urbaniste Bruno Fortier : « On se sent bien quand il reste des traces du passé »(2). C’est le cas de nombreuses villes de notre territoire ; toutes, ne se trouvent, toutefois, pas dans la première partie du classement.

Le tableau que nous publions, grâce aux résultats de cette étude, suscitera la fierté des élus de certaines communes tandis que d’autres se montreront déçus, mettant peut-être en doute la valeur de la méthode des calculs.

Villes

Score

Meulan-en-Yvelines

71,38

Triel-sur-Seine

70,25

Conflans-Sainte-Honorine

66,73

Achères

65,42

Orgeval

65,30

Andrésy

64,38

Poissy

63,98

Verneuil-sur-Seine

63,24

Villennes-sur-Seine

61,83

Les Mureaux

59,11

Vernouillet

57,37

Carrières-sous-Poissy

55,97

Chanteloup-les-Vignes

54,59

La ville de Meulan-en-Yvelines, qui se situe en première position, n’apparaît qu’après 44 autres communes franciliennes, dont 9 arrondissements parisiens. La qualité de vie de la dernière, Chanteloup-les-Vignes, serait meilleure que celles de 30 autres communes de la région.

Pour comprendre certaines anomalies, il conviendrait d’examiner chaque critère. Malgré une bonne desserte par les transports en commun, l'irrégularité et les retards très fréquents des trains de la SNCF donnent, vraisemblablement, un mauvais score pour la catégorie « transports ». En ce qui concerne l’environnement, la présence de la Seine est positive pour les communes riveraines mais le risque d’inondation est négatif. Pour les critères « coût de la vie », ce sont les prix de vente au m2 des maisons et des appartements anciens qui sont, principalement, pris en compte, alors que leurs habitants y vivent, le plus souvent, très bien ! Pour la catégorie « commerces et services publics », les nombres sont rapportés à la population, mais les restaurants ont le même coefficient que les commerces, petits ou grands. De plus, certaines villes ont peu de commerçants mais sont proches de grandes surfaces de communes voisines. Dans les critères « santé », la désertification médicale en cours est, certainement, un facteur très négatif pour un grand nombre de nos communes. Pour l’éducation, le principal critère est le nombre de lycées présents dans le top 200 du classement des lycées d’Île-de-France publié par Le Parisien ; toutefois, ces lycées accueillent, également, des élèves des villes voisines. En ce qui concerne les sports, la culture et les loisirs, des dossiers publiés par le J2R(3) montrent que la plupart des villes de notre territoire méritent une très bonne note dans cette catégorie.

Vos propres coefficients pour les critères de la qualité de vie

Ces résultats résultent d’une formule ne donnant pas la même importance à chacune des catégories ; toutefois, le site Internet de l’article présentant ce palmarès vous permet de le personnaliser, en modifiant le coefficient de chacune des huit catégories. Les données sur les faits constatés par la police et la gendarmerie n’étant disponibles qu’à l’échelle départementale, la catégorie « sécurité » ne prend en compte que la présence d’un poste de police ou de gendarmerie et l’existence, dans la ville ou dans une commune limitrophe, d’une zone de sécurité prioritaire (ZSP) et/ou d’un « quartier politique de la ville » (QPV). Si nous annulons cette catégorie de critères, Meulan garde la première place (69,87) tandis que Chanteloup-les-Vignes prend la deuxième (68,24) ! De la même manière, si le calcul est fait sans  considération du coût de la vie, tel qu’il est défini par la capacité de remboursement de sa dette par la municipalité en plus du prix des logements anciens, Triel devance Meulan (les indices devenant, respectivement, 71,84 et 69,04), tandis que Villennes augmente son score de presque deux points (63,61).

Tout en reconnaissant la qualité du travail réalisé pour la collecte et le traitement des informations, nous pouvons avoir le même avis que d’autres lecteurs de ce classement : une base de données et ordinateur ne suffisent pas pour établir un tel palmarès ; il est nécessaire de se rendre sur le terrain pour visiter les villes et recueillir l’avis de leurs habitants.

Sources

1. http://www.leparisien.fr/info-paris-ile-de-france-oise/notre-classement-des-villes-ou-il-fait-bon-vivre-en-ile-de-france-22-09-2017-7278789.php#xtor=AD-1481423552

2. http://www.leparisien.fr/info-paris-ile-de-france-oise/qualite-de-vie-en-ile-de-france-on-se-sent-bien-quand-il-reste-des-traces-du-passe-22-09-2017-7278825.php

3. http://www.journal-deux-rives.com/actu/06538-jo-quelles-activites-sportives-pratiquerez-vous-votre-ville-proximite

et

http://www.journal-deux-rives.com/actu/07251-nombreuses-associations-vous-proposent-activites-variees-notamment-domaines-artistiques

Publicité