Vous êtes ici

Eclipse solaire

Solar Orbiter paré au lancement, avant la prochaine éclipse totale de Soleil

Par : 
Rodrigo Acosta et correspondants

Le 21 août, l’éclipse totale de Soleil visible depuis les États-Unis a offert une vue spectaculaire de la mystérieuse couronne solaire. Cette « auréole » d’une température d’un million de degrés, entourant le Soleil, n’est observable depuis la Terre uniquement lorsque la Lune passe devant le lumineux disque solaire qui, en temps normal, occulte la faible lumière de la couronne.

Les scientifiques qui ont eu la chance de pouvoir observer l’éclipse solaire depuis la Terre étudient la lueur rare de la couronne pendant les quelque cent soixante secondes qu'a duré le phénomène ; ils tentent, ansi,  de répondre aux nombreuses questions que suscite cette mystérieuse auréole. Personne ne sait encore, par exemple, pourquoi la température de la couronne est 100 fois supérieure à celle de la surface du Soleil.

Pendant ce temps, l’intégration de la sonde Solar Orbiter de l’Agence spatiale européenne entre dans sa dernière phase dans le hall d’intégration des satellites d’Airbus, à Stevenage, au Royaume-Uni.

Solar Orbiter sera lancé en février 2019 sur une orbite proche du Soleil. Les scientifiques seront ainsi en mesure d’étudier la couronne solaire avec davantage de précisions, sur des périodes bien plus longues et à une distance nettement réduite que ce qui est possible sur la Terre ou avec un satellite évoluant en orbite terrestre. La sonde embarquera dix instruments qui observeront en détail non seulement la couronne, mais également le disque solaire, le vent solaire et les champs magnétiques du Soleil ; elle fournire des informations sans précédent sur le fonctionnement de notre étoile et sur la manière de mieux prévoir les périodes de « tempête spatiale » que le Soleil nous envoie de temps à autre.

L’installation du dernier des dix instruments sera terminée ce mois-ci. Le système sera ensuite soumis à une série de tests avant que ne soient montés le bouclier thermique, les antennes et la perche, en fin d’année. Par ailleurs, les essais électriques complets du premier instrument ont été réalisés avec succès, démontrant que le système fonctionne exactement comme prévu.

Au moment de la prochaine éclipse totale de Soleil, au-dessus de l’océan Pacifique et de l’Amérique du Sud, le 2 juillet 2019, Solar Orbiter aura commencé son voyage de trois ans et demi vers le système solaire interne pour se rapprocher du Soleil.

V220817

Publicité