Vous êtes ici

Législatives 2017

Les grincheux d'En Marche ! de la 7e circonscription lancent un pavé dans la mare

Par : 
Zolotareff

On lave déjà la linge sale au sein de la nouvelle famille politique En Marche ! Jean-Pierre Zolotareff, conseiller municipal d'opposition à Vaux-sur-Seine et membre du mouvement du président Macron, est sorti de sa réserve avec un plaidoyer qui met mal à l'aise 11 sur 12 des candidats d'En Marche ! dans les Yvelines.  Voici la tribune de M. J-P Zolotareff de Vaux-sur-Seine, Frédéric Bernard de Poissy et de Nicole Barre de Trappes.

Parce que nous avons soutenu et continuons de soutenir l’espoir porté par Emmanuel Macron et que nous voulons lui donner toutes ses chances pour mener à bien son projet transformateur en termes de renouvellement de la vie politique française, tant au niveau des personnes que des pratiques politiques ;

Parce que nous avons fait campagne pour l’élection du nouveau président avec notre énergie mais aussi en activant nos réseaux locaux et départementaux ;

Parce que nous partageons avec Emmanuel Macron les valeurs de transparence, de démocratie participative, de progrès social et d’intelligence collective,

NOUS NE POUVONS CONTINUER PLUS LONGTEMPS A NOUS TAIRE SUR LES PRATIQUES GRAVEMENT ANTI-DEMOCRATIQUES ET CONTRAIRES A CES VALEURS DES DIRIGEANTS AUTOPROCLAMES DU MOUVEMENT EN MARCHE DANS LES YVELINES.

Nous dénonçons de la manière la plus claire, les pratiques depuis des mois de confiscation de la parole et l’absence de tout débat, du secret organisé, l’ostracisme généralisé envers celles et ceux qui n’ont pas fait allégeance au « polit bureau EM 78 » autoproclamé, ou qui ont émis un simple point de vue critique ou d’autres propositions non validées par ces pseudo-dirigeants.

Nous avons vu et subi ces derniers mois : les coups de force, les blacklistages, les mises à l’écart et l’exclusion pure et simple, sans débat ni procédures, de ceux et celles qui n’ont pas accepté de se fondre dans le moule décidé par EN MARCHE 78.

Nous dénonçons par ailleurs la manière dont se sont officiellement prises les décisions d’investitures aux législatives à savoir : non-respect des conditions annoncées et proclamées par Emmanuel Macron depuis des mois, parachutages de candidats n’ayant aucun ancrage local, à l’exception d’un seul, mépris des élus locaux qui n’ont pas eu le droit à la parole, organisation sectaire du mouvement, manipulation des jeunes adhérents et enfin uniformisation de la couleur politique initiale de 11 des 12 autres candidats dans notre département que notre groupe constitué « d’élus locaux du 78 En Marche ! » ne peut d’aucune manière, après réflexion appeler à soutenir… Déjà, l’animatrice du comité En Marche de Mantes appelle à voter pour un autre candidat… Ecœurés, de nombreux marcheurs ont quitté le navire ou refusent de faire campagne pour ces candidats investis. Chacun des membres de notre groupe fera savoir dans ses réseaux à qui il apportera son soutien les 11 et 18 juin 2017 ou s’ils choisissent l’abstention ou le vote blanc.

Nous prenons publiquement la parole maintenant car nous ne voulons pas que le département des Yvelines devienne le champ clos d’une poignée d’autocrates carriéristes qui viendrait mettre en danger le projet politique d’Emmanuel Macron sur les thèmes essentiels de sa campagne que nous avons soutenus : moralisation de la vie publique, renouvellement des pratiques, développement de la démocratie, prises en compte des citoyens et des élus locaux.

Après les législatives, nous nous consacrerons avec celles et ceux qui le souhaitent à faire le nécessaire pour que le congrès fondateur du nouveau parti politique REM puisse se constituer sur des bases authentiquement démocratiques dans le département des Yvelines.

Notre groupe a vocation à s’ouvrir à celles et ceux, élus ou non, qui partagent cette analyse. N’hésitez pas à nous contacter : 06 08 69 93 20 - jpzolo@sfr.f
Pour le groupe « les élus locaux du 78 En Marche !

Les porte-parole :
Jean Pierre Zolotareff - Vaux sur Seine
Frédéric Bernard - Poissy
Nicole Barre - Trappes

Publicité