Vous êtes ici

Festivités

Marchés de Noël : se ressourcer par la convivialité et la sobriété

Par : 
Rodrigo Acosta et correspondants

Depuis la fin novembre, la quasi-totalité des communes de la région a organisé des marchés de Noël afin de rendre un peu de convivialité à la fin de cette année 2016. Triel, Villennes, Maurecourt, Orgeval, Carrières-sous-Poissy, Verneuil, Vernouillet, Chanteloup-les-Vignes et Evecquemont ont réussi à rendre à la population un peu de rêve !

La fin de l'année est synonyme de fêtes même en période de crise. Triel-sur-Seine a ouvert le bal avec son marché de Noël, événement annuel qui attire des milliers de visiteurs pour un week-end de fiesta et de cadeaux à offrir ou se faire offrir. Mme Jusserand, l'initiatrice de ce marché, a tiré le bilan de la 22e édition de cette festivité qui cherche à offrir un cadre convivial dans une recherche de proximité. Deux jours de soleil et une affluence importante ont caractérisé ce marché triellois.

Malgré l'état d'urgence, les bénévoles et la municipalité ont œuvré pour organiser un marché de qualité et d'une sobriété à souligner. Des freins, administratifs et d'ordre sécuritaire, n'ont pas empêché le bon déroulement de ce marché qui a ouvert la période de ces festivités. Villennes-sur-Seine, le 3 décembre, Orgeval et Maurecourt, le 4 décembre, ont aussi joué la carte de la sobriété : les cadeaux n'ont pas dépassé les 25 euros la pièce et les visiteurs se sont régalés  : un événement culturel, le Salon du livre illustré, avait lieu simultanément à Villennes et une fanfare comprenant de nombreux musiciens s'est produite à Maurecourt, tout au long des deux après-midi de ce week-end ensoleillé.

Dans la continuité, le soleil et le froid hivernal ont accompagné les marchés de Noël à Verneuil-sur-Seine et à Vernouillet, les 10 et 11 décembre. Carrières-sous-Poissy a sorti aussi la grosse artillerie (et le feu) avec un jeu pyrotechnique qui a bufflé le public, peu présent malheureusement. Le père Noël s'était bien occupé pour se mettre en scène pour des séances de photos : plus d'une centaine de photos ont été enregistrées dans les appareils modernes de l'association de photo de Carrières-sous-Poissy.
 

A Vernouillet, le Père Noël est passé maître de la mise en scène pour prendre des instants magiques avec des  élus et des administrés. Pascal Collado, maire de Vernouillet, s'est aussi appliqué pour faire le geste qui compte dans une ambiance conviviale. D'ailleurs, les kiosques du marché de Noël de Vernouillet étaient bien garnis et le public était fort content de l'offre de produits artisanaux et de saison. 

Féerique est le terme qui convient le mieux pour décrire le marché de Noël de Verneuil-sur-Seine. Cette ville devrait être couronnée la plus talentueuse parmi celles qui proposent des événements festifs. Certes, les Vernoliens sont bien organisés et l'association de commerçants a fait le maximum pour rendre la journée du 10 décembre inoubliable avec la Reine des neiges.

 

Tout était convivial à Verneuil ; même le président du Grand Paris Seine & Oise avait une mine décontractée. Et le vin chaud était très bon grâce au savoir-faire du commerçant Sofianos.

Progressivement, les festivités ont envahi tout le territoire du nord des Yvelines, y compris les petites communes telles Chanteloup-les-Vignes et Evecquemont. Pour la première, des élus de base ont donné l'exemple pour savoir poser avec le Père Noël.

Enfin, la petite commune d'Evecquemont, perchée dans les collines de l'Hautil, a offert à sa population un marché caractérisé par sa sobriété et sa bonne humeur. Les participants, sur leur stand, et les habitants ont fait bloc pour dissiper les mauvaises nouvelles de l'actualité nationale. Tout était bon et gay... et les gens sont sortis avec une grande dose de bonheur pour finir correctement l'année 2016.

Espérons que les artisans de ces événements, petits ou grands, liés à la période de Noël, soient remerciés par tous car ils ont prouvé que, malgré la crise, les hommes et femmes n'ont besoin que de convivialité et d'un beau sourire pour continuer cette difficile existence.

 

 

V121216

Publicité