Vous êtes ici

Fiscalité locale

Taxes foncières : les propriétaires assommés !

Par : 
Rodrigo Acosta et correspondants

Lors de la 10ème édition du rapport de l’Observatoire des taxes foncières sur les propriétés bâties, Jean Perrin, président de l’UNPI, a montré qu’entre 2010 et 2015, la taxe foncière a augmenté de 14,70 % en moyenne sur le territoire français. Comment expliquer l'écart entre les Yvelines (66 %) et la moyenne nationale (14,70 %) ?

Les premiers chiffres disponibles pour 2016 sont extrêmement inquiétants. 35 départements ont augmenté leur taux de taxe foncière en 2016, contre 11 en 2015 ! Concernant les grandes villes de France, la taxe foncière a en moyenne augmenté de 3,78 % en seulement un an ! C’est sensiblement plus qu’entre 2014 et 2015 (+ 2,22 %) et trois fois plus qu’entre 2013 et 2014 (+ 1,13 %) !

La hausse de la taxe foncière demeure quasiment trois fois supérieure à l’inflation constatée entre 2010 et 2015 (estimée à 4,97 % par l’INSEE). La facture s’alourdit pour les contribuables. Comme l’a récemment indiqué la Cour des comptes, l’augmentation des recettes de la taxe foncière (+ 6,9 milliards en cinq ans) s’explique, de plus en plus, par la hausse des taux votés par les collectivités territoriales.

Jean Perrin, président de l’UNPI, dénonce à nouveau la prise en otages des propriétaires et le matraquage fiscal. Il n’est  pas tolérable que ces derniers paient les pots cassés du millefeuille administratif et subissent l’incapacité des élus locaux à réduire leurs dépenses. Si la taxe foncière continue de « grignoter » les revenus, salaires,  retraites ou loyers, bientôt plus personne n’aura les moyens de rester propriétaire ! C’est une véritable expropriation sournoise et progressive.

 

V131016

Publicité