Vous êtes ici

Ecoblanchiment (greenwashing)

Parc du Peuple de l'herbe : l'envers du décor

Par : 
ASAEECC "Votre vie à Carrières"

Il y a quelques semaines nous vous avions montré en photo les résultats des problèmes de l'insécurité du parc. Depuis cet article, tout ou presque a été nettoyé. Cette fois-ci ça va être plus difficile pour le Conseil départemental des Yvelines de cacher la misère et les incohérences d'aménagement du parc en cours de réalisation. Voir l'article à la source.

 

Mais pour bien se rendre compte et pour ne pas être accusé d'être toujours négatifs, nous avons voulu commencer par vous montrer quelques photos qui contrastent avec la réalité. Nous vous laissons cliquer sur les photos (voir ci-dessous) afin de vous faire votre propre jugement.

C'est un bel observatoire, du vert, des aménagements flambant neufs, mais ce n'est que l'envers du décor, car la vue est différente lorsqu'on se rapproche.

Nous remercions les deux Carriérois qui nous ont envoyé ces nouvelles photos et les témoignages des riverains :

  • Pollution
    Un site dangereux pour autrui et surtout pour les enfants (il n'a jamais été dépollué mais la plupart du temps recouvert uniquement de 10 à 20 cm de terre saine) :
  • Aménagement d'une aire de pique-nique, dénué de bon sens 
    En effet, les bancs ont été scellés seulement à 8 cm des tables ! Résultat : vous êtes obligés d'allonger vos jambes pour pouvoir les entrer sous la table ! A noter que ces aires de pique-nique sont installées à proximité des habitations des riverains alors que le parc a une superficie de 113 hectares !

Un Carriérois a témoigné qu'il avait fait la remarque aux personnes qui scellaient les bancs. Ceux-ci étaient beaucoup trop proches des tables pour pouvoir s’asseoir sans gêne. Dépités eux-mêmes par cet aménagement imposé, ils ont répondu qu'ils en étaient bien conscients et l'avaient aussi fait remarquer à leur hiérarchie qui n'en avait pas démordu pour autant : respectez les ordres !

  • Un observatoire tout neuf déjà vandalisé !
    Pourtant celui-ci n'est pas encore ouvert au public mais l'absence de sécurisation le rend accessible aux incivilités. Pas encore ouvert au public, il est tagué partout. En plus d'être dégradé, son utilisation est surtout dangereuse pour les enfants :
    - escalier trop large et trop raide ;
    - filins de sécurité coupés ;
    - câbles arrachés.
     
    • La grève alluviale, un vrai filet à pollution

    Les bouteilles et autres détritus jonchent le sol au bord de la grève alluviale, amenés par le courant de la Seine. Le spectacle est navrant et pourtant il fallait bien s'attendre à ce que la montée et la descente du niveau de l'eau pollue le site !

    Vous pouvez encore faire des découvertes malheureuses :

    - tags encore un peu partout dans le parc ;
    - stigmates des passages d'engins sur des lieux végétalisés ;
    - des détritus dans la végétation ;
    - de nouvelles plantations mortes régulièrement changées.

    Rien n'est maîtrisé par le Conseil départemental des Yvelines (CDY) et la mairie n'est apparemment d'aucune aide à ce jour pour les riverains et n'a visiblement pas d'influence sur le CDY.

Des aménagements tenus secrets à proximité des habitations ?

Répondant peu et de manière trop évasive, le Conseil départemental des Yvelines et la mairie ne joueraient pas vraiment la transparence selon les riverains.

Voici le résultat en photos :

Cliquez sur les photos pour les aggrandir.Cliquez sur les photos pour les aggrandir.Cliquez sur les photos pour les aggrandir.
Cliquez sur les photos pour les aggrandir.Cliquez sur les photos pour les aggrandir.Cliquez sur les photos pour les aggrandir.
Cliquez sur les photos pour les aggrandir.Cliquez sur les photos pour les aggrandir.Cliquez sur les photos pour les aggrandir.

Les aménagements du parc sont tellement mal pensés ou mal réalisés qu'ils posent des problèmes à l'extérieur du parc, comme dans le chemin de Beauregard :

Parc du Peuple de l'Herbe : l'envers du décor...

Nous découvrons que les 26 millions d'euros qui ont été investis dans ce parc sont gâchés par l'insécurité, la pollution du site, la dégradation des infrastructures (pas encore ouvertes) avec un aménagement du parc dénué de bon sens !

 

V160516

Publicité