Vous êtes ici

Nuisances sonores

Pourquoi tant d’avions à basse altitude dans le ciel, le 8 mai ?

Par : 
ADIV Environnement

Ce dimanche 8 mai 2016, jour de la victoire contre le régime nazi, s’annonçait très bien avec un soleil magnifique, promesse d’une matinée calme au jardin mais les avions de lignes sont passés très bas toute la matinée. L'Adiv-Environnement a mené une enquête très intéressante sur le sujet. Celle-ci a été publiée sur le site Internet de l'association de préservation de la nature. Le J2R reproduit sa publication. 

 

Nous nous situons à environ 40 km de l’aéroport de Roissy Charles de Gaulle, dans l’alignement des pistes. Nous avons donc l’habitude de voir notre territoire survolé par des avions de ligne, à plus ou moins basse altitude.

Mais ce dimanche de printemps, plusieurs phénomènes se sont conjugués pour que nous nous ayons l’impression d’habiter à proximité immédiate d’un aéroport :

    Il fait beau et donc nous nous allons plus facilement à l’extérieur.
    Beaucoup de vols provenant de destinations lointaines (donc les plus gros avions) arrivent le matin après une nuit de vol.
    Le vent est orienté à l’est obligeant les avions provenant d’Asie à effectuer un demi-tour à basse altitude au-dessus de notre territoire (les avions décollent et atterrissent face au vent).

Si ces dernières années, des efforts ont été faits pour que les avions optimisent leur descente vers les aéroports afin de diminuer les nuisances, lorsque les avions doivent contourner l’aéroport pour se présenter face au vent, cette manœuvre s’effectue à plus basse altitude.

 Le site www.flightradar24.com permet de visualiser ces manœuvres :

En cas de vent d’est, nous sommes à la fois survolés par les avions provenant directement de l’ouest et par les avions provenant de l’est à plus basse altitude qui contournent l’aéroport (en cas de vent d’ouest, la situation est inversée). Bien entendu à ces avions de ligne, il faut ajouter les avions de tourisme de l’aérodrome des Mureaux qui ne sont pas répertoriés sur ces cartes.

Avec environ 64 millions de passagers en 2014, l’aéroport de Roissy est le deuxième d’Europe après celui de Londres, et le huitième du monde pour le nombre de voyageurs. Il est dans les mêmes classements pour le fret.

Aéroport de Paris indique que, avec de très importants travaux, il pourrait être construit, au nord du terminal 2E, un nouveau terminal portant la capacité maximale de l’aéroport à 140 millions de passagers ; ce nouveau terminal pourrait ouvrir aux environs de 2025.

Il va falloir prendre notre mal en patience.

V160516

Publicité