Vous êtes ici

Cook and cycle

Le tour de monde pour faire découvrir la cuisine française

Par : 
Rodrigo Acosta et correspondants

Coline présente son projet de faire découvrir notre culture culinaire à travers le monde. Avec Jonathan, Coline nous tiendra informé des rencontres dans les 5 continents. Fin 2016 - début 2017, ce couple habitant dans la Confluence partira pour un an à la force de leurs mollets et au gré de leurs rencontres, à la découverte de 15 pays, de nombreux paysages, personnes, cultures… à travers l'Asie du Sud Est et l'Amérique du Sud. Au total, 15 000 km de bonheur et au-delà du plaisir du vélo, 2 projets en un. WEBTELE 2R

Pourquoi ce projet ?

Donner autant que recevoir. Ce projet et toutes ces rencontres sont pour ce couple d'aventuriers une opportunité unique de découvertes, d’échanges et un réel apprentissage. Le but est clair : "Nous ne voulions pas être les seuls à bénéficier de ce voyage."

Dans notre société, nous avons la chance de goûter aux spécialités culinaires de nombreux pays grâce à nos voyages ou aux nombreux restaurants étrangers autour de chez nous en France. Tout le monde n’a pas cette opportunité. Ce couple a donc décidé d’enfourcher ses vélos pour aller à leur rencontre, leur faire découvrir une des traditions culinaires françaises.

Mais pourquoi des crêpes ?

A cette question classique, ils répondent : "Non, nous ne sommes pas bretons ! Mais pour des raisons techniques, nous avons dû abandonner l’idée de faire du pot au feu autour du monde !" De plus la crêpe est un plat français qui ne demande qu’à être adapté au gré des envies. Composée de matières premières accessibles dans de nombreux pays, elle se déguste sucrée ou salée, et n’impose aucune règle dans le choix de sa garniture. Elle ne nécessite pas de vaisselle pour sa dégustation et sa recette sera facile à apprendre et à refaire pour les personnes à qui ils l’enseigneront. Que demande le peuple ?

Et comment va-t-on faire tout ça ? "Dans nos carrioles : un fouet, une spatule, une louche, une bonne poêle et 10 recettes de base… Simple comme bonjour ! (oui, enfin…plus ou moins !)" Mais surtout, dans leurs sacs, les adresses de certaines écoles dans lesquelles il est prévu que ce couple d'intrepides puisse intervenir : "Nous irons aussi taper aux portes des écoles sur notre trajet ; pour présenter aux écoliers notre pays, son agriculture et sa gastronomie, avec dégustation à la clé ! Après nous être régalés, nous créerons avec chaque école, une recette qui aura une place de choix dans notre livre."

En attendant leur retour, ils vont mettre certaines de leurs recettes sur le site du projet et le J2R sera partenaire en mettant en exergue l'évolution de ce périple.

Et pour poursuivre, Hippocrate disait  « Que ta nourriture soit ta médecine, et ta médecine, ta nourriture »… s'il savait, le pauvre se retournerait dans sa tombe ! Aujourd'hui malbouffe et surconsommation de médicaments font partie de notre quotidien. Ces 50 dernières années, notre nourriture occidentale est passée du rang de médicament à celui de réel poison. Heureusement les choses changent, mais, si nous savons aujourd'hui comment nous nourrir pour être en bonne santé, nous ne connaissons que très peu d'alternatives aux médicaments chimiques. Convaincus que les aliments renferment un trésor médicinal, ce couple de voyageurs (rêveurs !) souhaite partir à la recherche de ces savoirs oubliés. Et Coliné de souligner "On se dit que ça nous servira à nous et sûrement à beaucoup d’autres !"

Crêpe, vélo et liberté sans frontières

Au détour de leurs rencontres dans les marchés et de leurs discussions, ils vont participer à la recherche de connaisseurs de cette "alimentation santé" prêts à nous transmettre leur savoir. Ils vont apprendre une recette (ou plus) des "locaux" que ces derniers utilisent pour traiter tels ou tels maux en expliquant les vertus des aliments. Ces recettes seront filmées ; les grandes étapes et les informations seront résumées dans des petits webdocs de trois minutes. Le J2R sera un des relais pour des internautes français.

Pour boucler la boucle, à leur retour les recettes complètes seront éditées dans un livre. En fait, et avant d'oublier, "Pourquoi en vélo ?" Pour ce voyage, ce couple tenait à cœur d’être au plus proche des gens, de limiter au maximum l'impact sur l’environnement et que chaque seconde soit un voyage. Pour cela, quoi de mieux qu'un petit biclou ?

Le vélo c'est l'indépendance et la sobriété énergétique. Ils ne vont dépendre d'aucune énergie extérieure ni de personne (seulement la force de leurs jambes). Le vélo est un mode de déplacement propre : aucun rejet de polluants, aucune nuisance sonore. Le vélo c’est la liberté. Il leur permettra d’aller où ils vont le souhaiter, de s'arrêter là où les bus et les voyagistes ne le font pas. On voit déjà le but de ce voyage : être libre comme le vent. "Nous n’avons pas d’horaire à respecter (fini les trajets chronométrés !) ni d’itinéraire précis à suivre. Nous pouvons avancer au gré de nos envies et de nos rencontres." Enfin, le vélo, c’est l’accessibilité. C’est le moyen de transport le plus économique au monde et donc le plus répandu dans les campagnes.

 

Pour en savoir plus :

www.cookandcycle.fr

Facebook

 

V180416

Publicité