Vous êtes ici

Présidentielles 2017

Marie-Hélène Lopez-Jollivet : « J’ai choisi la cohérence politique en soutenant Emmanuel Macron »

Par : 
Rodrigo Acosta et correspondants

Dans un communiqué du 13 février, Marie-Hélène Lopez-Jollivet confirme son ralliement à Emmanuel Macron pour les présidentielles de 2017. Cette clarification est la bienvenue dans un monde politique inextricable.

Cette élue locale dans les Yvelines a expliqué que le temps est venu pour une clarification : "Après mûre réflexion concernant les conséquences du résultat des primaires de la Belle Alliance Populaire, [j'ai choisi] d’agir en cohérence avec les idées de social-démocratie que j'ai défendues sur ce territoire tout au long de mon engagement politique." Elle a donc décidé de soutenir Emmanuel Macron dès le premier tour de l'élection présidentielle.

« Benoît Hamon a été choisi par les primaires citoyennes sur un programme dans lequel je ne reconnais pas mon engagement social-démocrate. Dans le cadre de l’élection présidentielle, Emmanuel Macron me semble désormais être le seul candidat en mesure de défendre cette vision progressiste et réformatrice pour la France à laquelle j'adhère ». Ainsi, Marie-Hélène Lopez-Jollivet s'est mise en marche pour Macron  !

Mme Lopez-Jollivet a aussi souligné d'autres raisons de son choix : elle soutient Emmanuel Macron "parce que [elle] est en accord avec les idées qu’il propose pour la France. Il porte une ambition pour un pays qui depuis trop longtemps s’est installé dans la morosité. Face aux extrémismes nous avons besoin de dépasser les clivages partisans." Une vraie centriste, l'ancienne élue de Vernouillet !

« Au travers des mesures qu'Emmanuel Macron a présentées au fur et à mesure de ses déplacements, sur l'écologie, le travail, le pouvoir d'achat ou la santé, je reconnais à Emmanuel Macron son envie d'agir pour l'avenir du pays et une vision cohérente et équilibrée pour sa transformation. C’est pour cette raison que je lui apporte mon soutien. »

Cependant, elle est prudente : « Femme de gauche, je ne quitte ni le Parti Socialiste, ni les réformateurs de Michel Rocard, François Hollande ou Manuel Valls pour les idées desquels j'ai toujours milité. Je choisis Emmanuel Macron justement parce qu’il représente le renouveau en politique et la bouffée d'air frais que ces derniers ont su, chacun à leur tour, incarner dans notre vie démocratique. »

V150217

Publicité